☰  MENU

Le phénomène #DivorceJanuary

L’information nous vient des anglo-saxons : en janvier, les nouvelles résolutions ne manquent pas : on arrête de boire, on se remet au sport, on mange plus sainement et… on divorce. > Selon des études…

L’information nous vient des anglo-saxons : en janvier, les nouvelles résolutions ne manquent pas : on arrête de boire, on se remet au sport, on mange plus sainement et… on divorce.

> Selon des études très sérieuses, le premier lundi suivant le 1er janvier a d’ailleurs été baptisé outre-manche et outre-atlantique #DivorceDay » (le Jour du Divorce), qui remarquent depuis quelques années un pic des demandes de divorce en ce jour.

> Google enregistre aussi une augmentation du nombre de recherches du mot « divorce » début janvier.

> Et ici, au cabinet, il semble que nous n’échappons pas nous non plus à ce phénomène puisque janvier est statistiquement un mois très fourni en démarrage de procédures…

Mais pourquoi donc ?

• Première raison avancée : beaucoup de couples préfèrent attendre la fin des fêtes pour se séparer, que ce soit « pour que les enfants passent au moins une dernière fois les fêtes de fin d’année avec toute la famille », ou parce qu’ils « se sentent coupables de mettre fin à leur relation au moment des fêtes ».

• Mais si Noël et le Jour de l’An peuvent retarder une séparation, ces évènements participent aussi souvent à l’éclatement du mariage. Entre les réunions avec la belle-famille et les larges dépenses, la saison des fêtes contribuerait à exacerber les problèmes existant dans un couple.

• Enfin, le divorce peut aussi marquer un nouveau départ. C’est après tout une bonne résolution comme une autre, qui se décide en début d’année. L’idée, c’est peut-être : c’est une nouvelle année, un nouveau toi, un nouveau départ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article Suivant →VIDÉO Questions Taboues 4 / Successions : mon père a donné de son vivant à mon frère…